-

 Flux RSS

Traitement par corticoïdes

Vous êtes ici

Ecouter

Qu'est ce que la corticothérapie ?

Les corticostéroïdes de synthèse ou corticoïdes sont une classe de médicaments utilisés chez l'enfant surtout pour leurs propriétés anti-inflammatoires.

 

Pourquoi ?

On les utilise donc dans des maladies inflammatoires des articulations (des arthrites), des muscles, de la peau, du rein (dont les syndromes néphrotiques), des poumons (dont certains asthmes), de l'œil, des vaisseaux sanguins, etc. Ils peuvent aussi être utilisés associés à des chimiothérapies chez des enfants atteints de leucémie. Dans toutes ces maladies, l'utilisation des corticoïdes peut être nécessaire sur plusieurs mois, voire plusieurs années.
Ces médicaments sont parfois donnés en perfusions intra-veineuses à l'hôpital. Le plus souvent ils sont pris par l'enfant à domicile par la bouche en règle générale le matin.

 

Traitement

Le traitement corticoïde peut entraîner des effets secondaires. Ces effets sont dépendants de la dose, de la durée du traitement et sont variables suivant les enfants. Dès que possible le traitement est donné en alternance 1 jour sur 2 de manière à en limiter les effets secondaires. Les principales conséquences d'un traitement par corticoïdes sont
o À court terme une augmentation de l'appétit. Au bout de quelques semaines ou mois, peuvent apparaître des problèmes de répartition anormale des graisses y compris au niveau du visage.
La diététicienne conseillera donc un régime : limité en sucre et en graisses pour ne pas grossir et limité en sel pour la pression artérielle. Il est important de le suivre et d'éviter que l'enfant ne mange de façon anarchique et ne grignote entre les repas :
- Aucune addition de sel : ne pas rajouter de sel, éviter la consommation d'aliments préparés, conserves, charcuterie, fromage, chips, gâteaux apéritifs.
- Diminuer la consommation de sucre : supprimer les sucres d'absorption rapide, sucre, sucreries, gâteaux, chocolat, confitures, boissons sucrées. Les produits « light » et l'aspartam sont autorisés.
- Consommer plus d'aliments riches en fibres : légumes, fruits frais.
- Éviter les aliments riches en graisses : diminuer le beurre, préférer les margarines, les huiles végétales.
Le régime est adapté à chaque enfant suivant les doses prises. Il doit être suivi de façon stricte tant que les doses de corticoïdes sont élevées, élargi quand les doses sont diminuées ou données un jour sur deux.
o Modification de la peau : joues rouges, augmentation de la pilosité, ecchymoses (la peau est plus fragile et les enfants peuvent avoir facilement des « bleus ». La corticothérapie peut favoriser le développement de vergetures et d'acné chez les adolescents.
o Des problèmes d'infections plus faciles à des champignons ou autres germes. Si l'enfant développe une infection virale de type herpès ou varicelle sous traitement par corticoïdes, il faut un avis médical et un traitement précoce (idéalement le médecin est prévenu dès que l'enfant a été en contact avec un camarade de classe qui développe une infection virale de ce type pour éviter que cela n'évolue vers une forme sévère). Une surveillance attentive de l'hygiène de vie est encouragée (éviter les petites blessures qui cicatrisent mal sous corticoïdes).
o Maux d'estomac : on recommande de ne pas prendre le traitement à jeun.
o Changements de comportement les plus jeunes peuvent être un peu « surexcités », avoir des crises de colère. Les adolescents signalent des sautes d'humeur, des troubles du sommeil (difficultés assez fréquentes d'endormissement).
o Hypertension artérielle (heureusement rare chez l'enfant).
o Sur le long terme, les corticoïdes peuvent entraîner un retard de croissance (l'enfant ne grandit pas ou pas assez pendant la période où la dose reçue est assez élevée, il ne rattrape pas toujours ce retard ensuite). Il existe en outre une déminéralisation des os avec à l'extrême un risque de fractures ou de tassement des vertèbres. Des apports suffisants en calcium et vitamine D sont nécessaires.
o Au niveau des yeux des lésions de cataracte ou de glaucome.

 

Conséquences sur la vie scolaire

Il est important que l'enfant soit bien suivi sur le plan médical mais aussi par la famille et les adultes qui sont avec lui en milieu scolaire avec en particulier un régime diététique adapté.
En général, l'enfant sous corticoïdes peut suivre sa scolarité normalement et participer aux activités sportives comme les autres enfants sauf si la maladie sous-jacente le contre-indique.

 

Quand faire attention ?

En général, ces consignes figurent sur le PAI.
o Contact direct avec la varicelle. Cette maladie peut être grave chez les enfants sous corticoïdes. En cas de contact avec un enfant qui a la varicelle, avertissez le médecin scolaire et la famille.
o Fièvre, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, maux de tête.
o Certains vaccins (BCG, rougeole, rubéole, oreillons, fièvre jaune) sont contre-indiqués.